Le Projet

  • Le Projet
  • Contexte
  • Les Publics Concernés
  • Le Contenu
  • L'équipe
  •  

    Depuis la fin des années 1990, un certain nombre d’acteurs professionnels des musiques amplifiées développent de leur propre initiative et sur différentes parties du territoire français des programmes d’actions visant à limiter les risques auditifs liés à l’écoute des musiques amplifiées et plus généralement à parvenir à une amélioration de la gestion sonore musicale.

    L’élaboration et la mise en œuvre de ces programmes se situent dans un contexte marqué par :

    - L’augmentation du temps d’écoute et de pratiques musicales, notamment chez les jeunes. - Les niveaux sonores élevés émis par les chaînes d’amplification, tant en situation de répétition musicale ou d’écoute de baladeurs, que dans les concerts, les discothèques et les cinémas. - La mise en évidence de risques auditifs pouvant être liés à cette écoute et à cette pratique. - La méconnaissance pour les personnes exposées de ces risques et des méthodes de protection.

    Il apparaît ainsi que ces pratiques artistiques peuvent entraîner parfois des traumatismes auditifs graves, pouvant aller jusqu’à des atteintes définitives, même si la constitution et le degré de gravité des lésions auditives engendrées varient d’un individu à l’autre. Cette situation a incité depuis quelques années des acteurs de musiques actuelles à informer et sensibiliser les populations – en particulier les jeunes – afin d’influencer leurs comportements en vue d’une maîtrise des risques et de garantir une écoute et une pratique dans les meilleures conditions. Différents types d’actions ont ainsi été mises en place par des professionnels des musiques amplifiées.

    En région Haute-Normandie, une dynamique s'est instaurée depuis plusieurs années autour de la prévention des risques auditifs et différents partenaires institutionnels et associatifs se sont mobilisés :

    ● Le Centre Régional de Documentation Pédagogique a réalisé un DVD intitulé « Le Bruit dans tous ses éclats ». Celui-ci constitue un support pédagogique riche et qui a été diffusé dans tous les collèges et lycées de l'Académie. D'autres outils pédagogiques (expositions, supports vidéo, ...) ont également été acquis ou créés pour être mis à disposition des porteurs d'actions.

    ● Des actions de prévention sont menées au sein des établissements scolaires ou auprès de jeunes en mission locale. Certaines d'entre elles sont organisées dans le cadre de la Journée Nationale de l'Audition ou à l'occasion d'événements spécifiques (Festival du Rock dans tous ses Etats). Ces actions peuvent prendre des formes différentes : conférences, portes ouvertes, actions d'information et de promotion du test auditif, tenue de stands avec distribution de documents et bouchons d'oreille jetables, ...

    ● Un colloque intitulé « musiques actuelles et gestion du risque auditif » a été organisé par la Mutualité Française Haute-Normandie avec le soutien de la Région Haute-Normandie (services santé et culture) et AGI-SON. 90 professionnels de la musique, du son, de la santé, en proximité avec les jeunes et leurs centres d'intérêt ont pu échanger sur leur expérience.

    La dynamique régionale de prévention des risques auditifs, notamment auprès des jeunes, se renforce et s'inscrit dans les cadre de la mise en oeuvre du Plan Régional Santé Environnement (PRSE). Cette action est portée par les partenaires institutionnels (DRASS, Rectorat, Région de la Haute-Normandie, Département de la Seine-Maritime, Mutualité Française Normandie), associatifs (AGISON, APTA, locaux de répétition, ...) et les professionnels qui souhaitent continuer à travailler sur cet axe de façon complémentaire.